Un Club / Un Projet

Le Club de Basketball du Mont est jeune et ne possède pas encore des équipes complètes pour accueillir tous les catégories d'âge de vos enfants. Notre club est en construction et en croissance progressive afin de tisser un fort lien social montain et ainsi cristalliser de bonnes valeurs relationnelles et un bel état d'esprit.

Le Projet LMBC c'est actuellement 4 équipes, 7 entraînements hebdomadaires, 1 entraîneur formé, deux entraîneurs en formation et un Comité de 4 bénévoles.

Nous recrutons des bénévoles qui souhaiteraient participer à cette aventure, nous formons des entraîneurs afin d'encadrer les futures équipes de jeunes et ainsi pouvoir accéder dans un futur proche aux compétitions proposées par l'Association Vaudoise de Basket.

Le club est très reconnaissant envers la commune du Mont-sur-Lausanne pour son soutien au Projet et pour les moyens qu'elle se donne afin de promouvoir un mouvement jeunesse vivant.

Un Club sportif en 2021 : le LMBC

                                                                            

 

" Quel est le rôle d'un club de sport dans notre société en 2021 ?"

 

Ce rôle à beaucoup changé depuis 20 ans, en raison d'une part de la demande de professionnalisation dans la gestion qui est exigée de nos jours par les communes ou par les sponsors, mais aussi par la difficulté croissante à mobiliser des bénévoles et à former des personnes compétentes. La charge professionnelle et la pression qui en résulte met à mal la disponibilité des bénévoles qui optent pour un engagement limité. La concurrence entre les clubs devient plus grande en termes de recrutement, mais aussi en termes de recherche de financement.

L'habitant conçoit volontiers les clubs comme un ensemble de prestataires de services en oubliant que leur rentabilité insuffisante implique l'intervention de bénévoles, mais aussi la nécessité de subventions de la part des communes ainsi que la mise à disposition d'infrastructures de qualité. L'élargissement souhaité de cette offre d'activités implique aussi pour les communes des investissements pour augmenter ou rénover les infrastructures.

Il n'en reste pas moins que l'existence des clubs n'est pas remise en question en 2021 et nombre de personnes continuent à se réunir autour d'une activité sportive avec beaucoup de bonheur.

 

Face à ce constat d'évolution, quel devrait être le rôle d'un club de basket dans notre société en 2021 et en particulier dans la commune du Mont-sur-Lausanne ?

 

Pour une commune comme le Mont-sur-Lausanne avec une forte croissance, l'intégration des nouveaux habitants reste un élément important. Les clubs jouent à merveille ce rôle en faisant se rencontrer les gens et en leur permettant de partager des activités. L'arrivée de nouveaux clubs ou leur croissance donne l'opportunité aux habitants de pratiquer une activité sur la commune sans être obligés de se déplacer. Comme pour le LMBC, les clubs peuvent alors donner une couleur spécifiquement montaine en centrant leur recrutement sur la commune et les alentours.

La socialisation des jeunes et des moins jeunes est un élément central dans la vie des clubs qui rassemblent autour de projets communs pour partager et échanger.

 

Créer des moments de convivialité et de relationnel, des activités hors salle ainsi qu'une offre large de basket plaisir pour tous les âges.

Intégrer les adhérents dans des projets, dans la construction du club, en valorisant l'implication personnelle.

 

Faire bouger des jeunes et des adultes est un élément central pour les clubs sportifs. Pour les premiers, l'activité physique s'inscrit dans le cadre plus large du développement psychomoteur naturel. La place grandissante que prennent les activités numériques réduit le temps à disposition pour l'activité physique. La découverte des potentialités physiques et mentales de son propre corps, mais aussi leur développement dans un cadre bienveillant est un cadeau que, nous adultes, pouvons offrir à nos enfants.

Pour les adultes, un effort physique régulier et bien dosé permet de faire une prévention efficace des risques liés à la sédentarité, à l'obésité, à l'isolement et à un surinvestissement dans les activités numériques et cérébrales. L'adulte peut s'émerveiller de la découverte de son corps qui se met en mouvement, de l'harmonie et du bien-être qui en résultent. La pratique du basket crée naturellement ce mouvement. L'activité physique en club, comme la marche en solitaire, permet donc de pratiquer un entretien de la "machine" et fait partie des éléments de base de l'hygiène de vie nécessaire qui devrait être enseignée à l'école. A ce titre, il est étonnant de constater à quel point les physiothérapeutes sont absents des salles de sport et la carence de conseils en matière de prévention des blessures dans le domaine du basket comme le "taping" des chevilles en match, le choix de chaussures adéquates ou plus simplement le respect de son corps grâce à un échauffement adéquat ou le traitement de la récupération après les matchs. L'histoire de la fragilité des chevilles de la star de la NBA, Stephen Curry, est tellement instructive à ce sujet. Apprendre à son corps à se déplacer différemment tout en le musclant de manière à pouvoir le faire, voilà une leçon qui a coûté plusieurs opérations et rééducations à Stephen Curry. Apprendre à connaître son corps et à le faire travailler de manière adéquate, voilà la clé de sa réussite. Après cet apprentissage capital, Stephen Curry n'a plus été blessé aux chevilles, ni arrêté en compétition. L'inventaire du corps avant un entraînement participe à une prise de conscience corporelle qui permet non seulement d'optimiser la performance, compte tenu de ce qui est à disposition, mais aussi d'apprendre le respect de ses propres limites.

 

Insister sur une formation de qualité, dès le plus jeune âge, pour le respect de son corps et pour une bonne hygiène de vie.

Elargir la conscience corporelle.

Prendre plaisir dans le mouvement de son corps en assurant un bon développement et une prévention des risques de blessures.

 

La pratique du basket sur le plan collectif et individuel peut jouer un rôle éducatif de qualité auprès des jeunes. Mais de quelles valeurs éducatives parlons-nous ? Internet, le smartphone et la télévision leur donne accès à une foison de conseils et d'informations relatives au basket. Mais que peut apporter un entraîneur de plus que tout cela ?

 

La compétition met l'accent sur un dépassement de soi, mais encore faudrait-il avoir une connaissance de soi, ne serait-ce que basique, qui puisse faire naître une affirmation de soi adéquate. L'entraîneur est à même de jouer ce rôle en accompagnant les joueurs dans leur évolution personnelle. Nous retrouvons ce qui est à la base du basket, la mise en mouvement. Les jeunes mettent leur corps en mouvement, mais aussi leur mental, ce qui leur permet de progresser dans leur vie.

Le sport est un outil privilégié pour travailler sur l'élément le plus essentiel de la maturation, la confiance en soi. S'il devait y avoir une qualité qui devrait être mise en avant dans le cadre éducatif de la famille ou de l'école, c'est bien celle-là. Avec la confiance en soi, il est possible de surmonter les obstacles et de garder une souplesse mentale qui permet une adaptation aux situations changeantes que nous propose la vie. C'est sans doute l'héritage le plus important que nous pouvons léguer à nos enfants pour leur futur cheminement. Leur passage en club devrait leur permettre, au-delà d'une activité physique intense, d'acquérir des compétences utiles pour toute la vie.

 

La confiance en soi se développe en s'appuyant sur trois compétences :

 

-  stimuler le joueur à évaluer correctement la situation en jeu ou hors jeu et à prendre des initiatives qui demandent une gestion des risques et des choix personnels.

 

- stimuler le joueur à s'accepter tel qu'il est pour qu'il renonce à se battre contre lui-même. En sport, on parle très souvent du respect des autres, mais moins du simple respect de soi.

 

- stimuler le joueur à observer et à accepter ses émotions positives ou négatives sans jugements grossiers pour apprendre à mieux les gérer.

 

Le développement de la confiance en soi devrait être une priorité pour les entraîneurs qui encadrent des équipes de jeunes. La confiance en soi libère l'esprit qui peut alors évoluer et ainsi entrer dans une dynamique d'apprentissage productive.

 

Un club sportif peut aussi développer le goût de l'effort et du travail, l'envie de durer dans un projet collectif tout en se donnant un accès au plaisir de la réussite et à la joie du succès. Une grande exigence de soi peut se conjuguer avec une approche basket plaisir ou en compétition.

L'orientation est donnée par l'état d'esprit du club et les valeurs véhiculées par les entraîneurs qui devront être sélectionnés en conséquence et formés de manière à respecter en tout temps ces valeurs fondamentales. La compétition met l'accent sur l'objectif à atteindre, les succès attendus et la joie méritée de la victoire. Le basket plaisir se donne plus de liberté dans ses choix qui sont moins conditionnés par la recherche de la victoire, quitte à rester parfois dans une zone de confort.

 

Insister sur l'état d'esprit du club, de son comité, de ses adhérents et surtout de ses entraîneurs qui doivent respecter et véhiculer les bonnes valeurs.

Centrer l'effort sur la promotion de :

                                                           -  la confiance en soi,

                                                           - une bonne connaissance de soi

                                                           - une affirmation de soi

Insister pour que, de l'affirmation de soi, naisse une forte détermination dans la bienveillance et le respect des autres et surtout de soi.

 

Un club sportif  se doit aussi de créer un impact dans la société, non seulement à travers l'encadrement des jeunes, mais aussi grâce à des actions concrètes qui débouchent sur une aide à la personne ou sur une contribution significative à l'écologie.

 

Pour terminer nous pensons qu'un club en 2021 se doit d'amener une innovation, non seulement dans la recherche de fonds et dans le recrutement, mais aussi dans le lancement de nouveaux projets éducatifs ou d'amélioration de ses services. Nous reconnaissons toutefois que la compétition, souhaitée par nos jeunes, mobilise tant d'efforts qu'elle limite considérablement les moyens disponibles pour sortir des sentiers battus.

En 2021, un club sportif doit pouvoir sortir d'un rôle unique et mobiliser ses adhérents pour élaborer de nouvelles approches qui soient porteuses de sens et formatrices pour notre jeunesse.

 

Insister sur la qualité de la prestation de base, mais garder en tête une volonté persistance d'innovation et de créativité.

Valoriser des approches innovatrices qui puissent être formatrices pour notre jeunesse

 

Longue vie aux clubs sportifs et au LMBC !

 

Ramiro Conde

Président LMBC

FOLLOW US HERE: 

  • Facebook Clean